Destroy myself

« Rien de plus qu'une blague. On savait que les gens ne comprendraient pas et prendraient ça trop au sérieux. C'était satirique, on se moquait de nous-même. »
K.C, 1993 - Rolling Stone magazine