« TROUBLE » 2

Manifeste de « TROUBLE » 2

Le tatouage est identitaire. Prendre pleinement conscience de son identité est un acte égoïste, protestataire et initiatique. Une douleur qui s’imprime dans les chairs. Une revendication silencieuse créant un pont entre ce que je suis, ce que je veux être, ce que je ne serai plus.

La chimie d’un polaroid est tellement égoïste. Lorsque le rouleau collabore au développement de la photographie, celle-ci est capricieuse, indomptable. La polarisation tolère la projection de mon fantasme par le biais d’un procédé mécanique.  

Le fanzine “TROUBLE” opus 2 n’a pas la prétention d’être le lien entre un corps imprimé et une lumière tatouée. Il s’éloigne carrément de l’aspect documentaire.  

Les corps se mélangent et les teintes deviennent irréelles. “TROUBLE” ne questionne pas. “TROUBLE” ne constate de rien. Tu as entre les mains une perception subjective chimique et humaine.  

L’acte d’expression de ce second opus utilise le filtre polarisant pour exprimer une facette identitaire de la ville de Charleroi par le prisme du tatouage.  

Qui suis-je ? Qui es-tu ?

Event le 18 octobre 2017 pour le lancement du fanzine au Vecteur : LIEN
Télécharger / lire le pdf du Manifeste de "TROUBLE" : ICI

Publié en 100 exemplaires originaux de 44 pages au format A3
(Fev 2018 : Reste 10 exemplaires en disponibilité)