// Contact n°4

Des photographies prennent naissance dans un acte simple. Une démarche est le fruit d’une maturation lente. Les planches-contacts sont donc les témoins de ce noble processus. Rien n’est parfait, tout semble se construire dans un geste réfléchi ou hasardeux.

Ces bandes sont donc les cheminements d’histoires inconnues composés de clichés oubliés où un infime pourcentage sera finalement choisi.